Communiqué de presse de Jean-Paul Garraud, député français au Parlement européen

Dans une lettre adressée fin janvier 2020 à la commission « Immigration » du Parlement européen, la Commission européenne avoue l’inefficacité de la Déclaration UE-Turquie censée empêcher l’afflux massif d’immigrés clandestins. 73.626 arrivées de Turquie en Grèce ont été enregistrées en 2019, soit une augmentation de 54 % par rapport à 2018, alors que les retours en Turquie n’ont été que de 189 personnes en 2019 ! Plus grave encore, on y révèle clairement le chantage de la Turquie qui a fermement fait savoir qu’elle ferait le minimum pour protéger l’Union européenne de la submersion migratoire tant que la libéralisation du régime des visas ne lui serait pas accordée.

Dans le même temps, la politique européenne de retour des immigrés clandestins issus de pays tiers est un échec et empire même. Seulement 35,6 % des décisions de retour des migrants entrés illégalement dans l’Union européenne ont été exécutées en 2018 contre 47% en 2016. Quant aux négociations de l’Union européenne avec certains États comme l’Algérie pour qu’elles reprennent leurs ressortissants, elles sont au point mort.

La submersion migratoire organisée par la France et l’Union européenne n’est pas irréversible. Seul le Rassemblement National a la volonté d’y mettre un terme.