Les stations de ski doivent rouvrir !

Communiqué de Frédéric Boccaletti, Président du Groupe RN au Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Quatre milliards d’euros : c’est le montant des aides gouvernementales pour aider le secteur des sports d’hiver. Un montant très insuffisant, car les pertes du secteur sont estimées à 12 milliards d’euros. De plus, plus de la moitié de ce montant est composée de Prêts Garantis par l’Etat, dont le remboursement pèsera lourdement sur les finances des entreprises à l’avenir.

Ce montant est insuffisant, mais surtout il est hors de propos : il n’y a aucune raison pour que les remontées mécaniques soient fermées. Les sports d’hiver se pratiquent en extérieur, là où les risques de contamination sont minimes. Il est donc tout à fait possible de rouvrir les remontées mécaniques, en encadrant bien sûr cette ouverture par un protocole sanitaire rigoureux.

Mais plutôt que de travailler intelligemment avec les professionnels pour trouver des solutions, le gouvernement préfère imposer une fermeture générale. Ce avant d’inventer des règles bureaucratiques tellement absurdes qu’on ne sait si on doit en rire ou en pleurer. Elisabeth Borne demande ainsi aux professionnels de la montagne d’engager les saisonniers pour… les mettre au chômage partiel !

Sortons de cet enfer bureaucratique, faisons confiance aux professionnels et aux Français : les stations de ski doivent rouvrir !

 

Frédéric Boccaletti,

Président du Groupe RN au Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur