Communiqué de presse de Frédéric Boccaletti, Président du Groupe Rassemblement National au Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Délégué Départemental du RN Var

Nous apprenons aujourd’hui, dans les colonnes de Var Matin, que Marc Vuillemot a été reçu par le Premier ministre à Matignon concernant « la situation gravissime de la Seyne » !

On s’attendait donc à des annonces concrètes et immédiates pour endiguer la criminalité. Mais force est de constater que le maire de la Seyne se félicite de pas grand-chose, puisque Edouard Philippe n’a fait que des promesses sans aucune annonce immédiate.

La promesse de moyens de police supplémentaires, la promesse que La Seyne figure un jour dans la liste des Quartiers de Reconquête Républicaine, des promesses de moyens supplémentaires pour les écoles seynoises en zone d’éducation prioritaire, des promesses de médiation urbaine… Mais comme dit l’adage : « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent ! »

En conclusion, en plus d’être incompétents, Edouard Philippe et Marc Vuillemot méprisent les Seynoises et Seynois, qui attendaient des décisions urgentes et non de l’enfumage.

Mais apparemment, ce qui inquiète au plus haut point le gouvernement, tout comme le maire socialiste de la Seyne, c’est la possible poussée électorale du Rassemblement National. Marc Vuillemot, d’ailleurs, n’hésite pas à faire un amalgame honteux sur notre mouvement…

Non, nous ne cesserons pas de défendre la tolérance zéro pour combattre la racaille, les trafiquants de drogue et les meurtriers. Chacun ses priorités !