Communiqué de Gilles Lebreton, député français au Parlement européen

Le 18 juin 1940 est l’une des dates les plus importantes de l’Histoire de France. Ce jour-là, un militaire presque inconnu, le général de Gaulle, lance de Londres, sur les ondes de la BBC, un appel à refuser la défaite et à résister à l’occupation nazie.

Cet acte inouï de rébellion lui vaudra d’être dégradé, dépossédé de tous ses biens et condamné à mort par le régime de Vichy.

L’aventure aurait pu s’arrêter là. Et pourtant, contre toute probabilité, cet appel a été le levain de la Résistance française et a fini par fédérer l’ensemble des patriotes qui refusaient de céder au défaitisme et à la collaboration avec l’Allemagne nazie du maréchal Pétain.

Ce souvenir doit continuer à inspirer les patriotes d’aujourd’hui. Il montre qu’il ne faut jamais baisser les bras face à l’adversité, et qu’il faut continuer à se battre pour l’indépendance et la grandeur de la France par delà tous les obstacles.

Le courage et l’opiniâtreté du général de Gaulle sont à cet égard exemplaires. Vilipendé, insulté, accusé de trahison par un pouvoir indigne et des médias soumis, il ne s’est pas découragé et a fini par triompher.

La France mérite qu’on commémore son appel et qu’on en fasse vivre chaque jour la poignante signification.