Communiqué de presse de Jean-Paul GARRAUD

Député français au Parlement européen, Président de l’Association Professionnelle des Magistrats

 

Les îles Canaries, nouveau Lampedusa !

 

La situation dans les îles Canaries, qui depuis plus d’un an font face à une submersion migratoire au sens propre du terme, transforme cet archipel en nouveau Lampedusa.

Alors qu’entre 2019 et 2020, le nombre d’arrivées sur les îles Canaries a été multiplié par dix, l’Europe de Bruxelles démontre une fois encore son incapacité coupable à lutter réellement contre l’immigration clandestine aux portes de l’Europe.

Bien que dès décembre 2019, l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes ait averti l’Espagne d’une arrivée massive de migrants vers les Canaries, Frontex n’a pu déclencher des opérations qu’entre novembre 2020 et janvier 2021… Opérations qui n’ont pas eu de grands effets puisque trois fois plus de migrants ont débarqué en janvier 2021 par rapport au même mois de l’an passé !

Pire encore, la première opération conjointe de Frontex n’a pu débuter que le 29 janvier de cette année et une seconde opération ne commencera qu’en juin prochain, soit plus d’un an et demi après les premiers avertissements de l’agence européenne.

Au moment où l’on envoie des robots sur la planète Mars, Bruxelles est incapable d’envoyer rapidement des navires aux Canaries, inapte à soutenir les États face à la déferlante migratoire et totalement incompétente pour protéger les frontières extérieures de l’Union européenne !

Les États membres doivent retrouver au plus vite une totale maîtrise de leurs frontières et se donner des réels moyens pour lutter contre cette immigration de peuplement.