Communiqué de presse de Julie Lechanteux, député français au Parlement européen

Le Gouvernement prévoit dans son Projet de Loi de Finance Rectificatif n°3 une aide pour le secteur du BTP. Un amendement qui vise à reporter d’un an la suppression de l’avantage fiscal pour les entreprises sur le Gazole Non Routier. Mesure légitime pour soutenir les entreprises du BTP touchées par la crise.

En revanche toujours aucune mesure ni d’aide spécifique à destination du transport routier qui représente 400 000 emplois. Secteur qui s’est pourtant révélé vital et qui a œuvré avec professionnalisme pendant la crise sanitaire en ravitaillant l’ensemble de notre territoire national.

Un dévouement entier du secteur routier, au bien commun, dans des conditions sanitaires déplorables dû à la négligence du gouvernement : aucun accès aux sanitaires et lieux de restauration.

Cette relance à deux vitesses de notre économie traduit un certain amateurisme et l’absence totale d’une vision stratégique de la politique de transports.

Nous demandons en urgence une mesure similaire applicable pour le transport routier. À savoir un report au 1er janvier 2022 de l’augmentation de la fiscalité sur le Gazole professionnel.

Enfin, si le gouvernement manque d’idée pour sauver ce secteur vital, nous lui mettons à disposition le Plan Stratégique pour le Transport Routier, élaboré conjointement par les organisations professionnelles, les acteurs de la filière, et les élus du Rassemblement National.

https://www.id-france.eu/wp-content/uploads/2020/05/plan-tourisme-groupe-id-rn.pdf?fbclid=IwAR0hcKF-WSPFkrmmL3j0qggpi2mZs5pxWj1_3_fN04jnXFMLVvRVZqfwJPY