Communiqué de presse de Jean-Paul GARRAUD, député français au Parlement européen, président de l’Association Professionnelle des Magistrats

 

L’Agence de l’Union européenne pour la coopération des services répressifs (Europol) a publié le 23 juin 2021 son rapport 2020 sur la situation et les tendances du terrorisme au sein de l’Union européenne.

Les attentats islamistes dans l’UE, au nombre de 10 en 2020, ont tué 12 personnes et fait 47 blessés en Autriche, en France et en Allemagne.

Dix attentats en 2020 contre 3 en 2019, 7 en 2018 et 10 en 2017.

En comptabilisant les attaques hors UE (3 au Royaume-Uni et 2 en Suisse), ce chiffre atteint même 15 attentats au total. Sans compter les nombreux attentats déjoués.

Sans surprise, leurs auteurs sont majoritairement issus de l’immigration, demandeurs d’asile ou clandestins.

Il ressort également de ce rapport que la France est particulièrement visée puisque 6 de ces 10 attentats islamistes commis dans l’UE en 2020 (7 morts et 12 blessés) l’ont été sur notre sol. Il faut désormais y ajouter celui perpétré le 23 avril 2021 au commissariat de Rambouillet.

Les investissements en matière de déradicalisation ne suffisent manifestement pas. Il est donc vital, compte tenu de l’urgence de la situation, de stopper, dans un premier temps, toute immigration en France ainsi qu’en Europe. Il serait aussi nécessaire de créer une commission permanente de lutte contre le terrorisme au Parlement européen ce que je réclame sans succès depuis septembre 2019.