Communiqué de Wallerand de Saint Just, président du groupe RN-IDF à la Région Ile-de-France

Un dossier a été publié le 10 février dans la revue « Biological Conservation » à propos de l’évolution des populations d’insectes. Cette étude réalisée par des chercheurs des universités de Sydney et du Queensland, constitue le premier rapport mondial sur le sujet. Elle constate que 40% des espèces d’insectes sont en déclin parmi lesquelles les abeilles, mais aussi les fourmis et tous les autres coléoptères. Le taux d’extinction de la biomasse des insectes est huit fois plus rapide que celle des mammifères. Les scientifiques l’appellent « le syndrome du pare-brise ». Depuis plusieurs décennies, le nombre d’insectes s’écrasant sur les pare-brise des voitures semble en constante diminution. Alors que chaque arrêt à la pompe à essence exigeait autrefois un décrassage en bonne et due forme de la vitre avant du véhicule, les trajets d’aujourd’hui s’achèvent avec des pare-brise propres ou presque.

Le groupe Rassemblement National d’Ile-de-France a déjà déposé un certain nombre d’amendements depuis deux ans visant à protéger tous les micro-organismes fragiles et plus particulièrement les insectes. Nous avons alerté la Région sur l’importance de garder en forêt des souches de bois, car le bois, qu’il soit vivant ou mort, est habité par des écosystèmes très fragiles, champignons, insectes, etc.

Ces micro- organismes vivent en symbiose dans un biotope et c’est ce réseau dense qui permet le maintien et le développement de la vie au sens large.

Le groupe Rassemblement National d’Ile-de-France a proposé au budget de l’Ile-de-France une enveloppe pour une meilleure prise en compte de l’environnement dans les exploitations agricoles afin de soutenir des actions de sensibilisation en faveur de la préservation des insectes. Nous avons alerté sur la disparition en Ile-de-France d’un insecte appelé « le Bouvier Sisyphe ».

Très récemment nous avons déposé un vœu très fouillé, intitulé « du buzz…pour les abeilles », pour une campagne de sensibilisation sur la disparition des abeilles et autres insectes et sur l’absence de pollinisation. Ces insectes sont indispensables à l’agriculture par leur rôle de pollinisateur et c’est pour cela que nous avons proposé tout ce qui pourra être favorable au retour de la pollinisation : la replantation du bocage en Ile-de-France, la mise en place de zones fleuries, des bandes enherbées, etc.

Notre groupe agit de façon constructive et cohérente et il continuera à porter en Ile-de-France et sur le terrain, les valeurs de la biodiversité.