Communiqué de presse d’Eric Domard, Conseiller aux sports de Marine Le Pen, Membre du Bureau Politique

Après avoir autorisé il y a près de deux ans, le port du voile islamique dans les compétitions de football féminin, l’international football associations Board va entériner et généraliser le port d’un couvre-chef pour l’ensemble des compétitions.

Jusqu’alors préservé des revendications religieuses, le football bascule aujourd’hui dans le communautarisme le plus radical et va se faire de par sa médiatisation le porte-voix de toute sorte d’exigences : séparation des hommes et des femmes (comme cela est déjà le cas dans les stades en Iran), interdiction pour un homme d’arbitrer ou d’entraîner une équipe féminine, généralisation de la nourriture confessionnelle pour les joueurs…

Dans le même temps, les dirigeants du football international doivent amender les règles concernant les tenues des joueurs afin d’interdire plus clairement tout slogan, déclaration ou image à caractère politique, religieuse ou personnelle sur la partie visible ou sur les sous-vêtements, sous peine de sanction.

Une position pour le moins incohérente et contradictoire avec l’autorisation du port du voile islamique qui est l’expression même d’un signe d’appartenance religieuse.
Le Front National condamne avec la plus grande fermeté cette décision dangereuse et irresponsable et en appelle à l’application stricte de la règle qui impose la neutralité politique et religieuse dans le sport.

Il enjoint la Fédération française de football qui a interdit à ses licenciés le port du voile afin de « respecter les principes constitutionnels et législatifs de laïcité » à ne pas céder un pouce de terrain à ces revendications politico-religieuses obscurantistes.