Communiqué de presse de Michel Guiniot, Président du groupe FN au Conseil départemental de l’Oise, Président du groupe FN au Conseil régional de Picardie

L’annonce médiatisée de l’attribution d’une enveloppe d’un milliard d’euros supplémentaire aux collectivités pour leurs investissements en 2016, vient d’être sérieusement douchée lors de la réunion du Comité interministériel tenu le 14 septembre à Vesoul.

En effet, sur ce milliard, seuls 500 millions d’euros seront attribués aux petites communes au travers de la DETR (Dotation d’Équipement des Territoires Ruraux) et l’aide à la revitalisation des bourgs-centres et des villes de moins de 50.000 habitants.

L’autre moitié du milliard sera géré par les préfets de région, en clair par l’Etat !

Celui-ci a fixé le cadre de l’utilisation : rénovation thermique, transition énergétique, développement des énergies renouvelables, équipements numériques lourds, mise aux normes des équipements publics, infrastructures pour la mobilité et surtout l’accueil de populations nouvelles notamment en matière de logements et d’équipements publics.

Ce ne seront donc pas les collectivités locales qui pourront faire le choix de l’utilisation de ces 500 millions d’euros mais l’Etat.

Une grande partie de cet argent servira bien sûr à l’accueil des nouvelles populations immigrées qui déferlent par dizaines de milliers sur l’Europe avant d’arriver en France.

Les collectivités locales et les Français viennent une fois encore d’être arnaqués par le gouvernement PS !