Communiqué de presse de Jean-Paul Garraud, Député français au Parlement européen, Président de l’Association Professionnelle des Magistrats

Á la suite de l’incendie du camp de migrants de Moria en Grèce, provoqué par les migrants eux-mêmes, mécontents des mesures sanitaires visant à les protéger, le couple franco-allemand lance une initiative pour l’accueil de ces migrants incendiaires.

Pour mieux faire passer la pilule, la Chancelière allemande ne parle que de l’accueil de migrants mineurs qui, comme le précise un rapport de 2017 du Sénat, n’ont pas grand-chose de mineur puisque 60% d’entre eux sont en réalité…majeurs !

Pour A. Merkel, l’incendie criminel de Moria doit pousser les pays de l’UE à aboutir à une politique migratoire commune, c’est-à-dire massive.

Bien évidemment, E. Macron s’est empressé de faire savoir que la France apportera son soutien pour que ces migrants soient relocalisés, autrement dit amenés à vivre notamment en France à la charge de nos compatriotes avec toutes les conséquences sanitaires, sécuritaires, financières et identitaires que l’on sait !