Communiqué de l’Union des Français juifs

Mais qui est donc Hans-Christian Strache, qui a invité Marine Le Pen à Vienne vendredi 27 janvier ?
M. Strache est le leader du FPO (Parti de la Liberté, un parti autrichien actuellement crédité de 28 % des voix dans les sondages).
Dans la presse bien-pensante, le FPO est systématiquement présenté comme un parti d’extrême-droite, et dans certaines publications gauchistes, M. Strache est carrément dépeint comme un néo-nazi.

Il est donc temps de remettre les pendules à l’heure, et de continuer à démasquer, inlassablement, les menteurs :

Nous nous sommes procurés le programme officiel du FPO. Dans son chapitre 2, page 5, le judaïsme est explicitement mentionné comme faisant partie de l’identité autrichienne et européenne. (1)
Hans Cristian Strache s’est rendu en Israel en décembre 2010, à l’invitation de plusieurs hommes politiques, dont Ayoub Kara, vice- ministre israelien (Likoud) du développement du Neguev et de la Galilée. (2)
Lors de cette visite officielle, M. Strache s’est également rendu au mémorial du Yad Vashem, à Jérusalem.
Lors de son invitation en retour à Vienne, M. Kara a déclaré : « Je suis heureux d’être ici aux côtés de mon ami HC Strache ». (3)
Suite à ces voyages, le rabbin israelien Yeshayahu Hollander a déclaré : « Les membres des parties de droite qui sont venus en Israel et ont rencontré M. Kara, y compris M. Strache, à qui M. Kara est allé rendre visite en Autriche, ont déclaré et ont donné des raisons de croire qu’ils ne sont pas antisémites… » (4)
Alors de qui se moque-t-on ?
Depuis quand l’extrême-droite reconnait-elle le judaïsme comme partie intégrante des identités nationales européennes, et les néo-nazis vont-ils se recueillir à Yad Vashem ?
Pour les donneurs de leçons de la bien-pensance, les mots ont-ils encore un sens ?
Hurlant à l’antisémitisme fantasmé lorsque cela les arrange, ils se gardent bien de voir dans notre pays le véritable antisémitisme, celui des islamistes radicaux.

Incapables de formuler une critique construite à l’égard du projet ou du programme de Marine Le Pen, qu’ils n’ont souvent pas même lu, ils crient au loup qui n’existe plus, en espérant berner, une fois de plus, les électeurs, sans se rendre compte un instant que cela ne prend plus.
A l’Union des Français juifs, nous savons encore faire la différence entre nos amis et nos ennemis.

Pour le bureau de l’union des Français juifs
Jacques Rosen

1. http://www.fpoe.at/dafuer-­‐stehen-­‐wir/partei-­‐programm/
2. http://www.israel7.com/2010/12/ayoub-­‐kara-­‐rencontre-­‐le-­‐leader-­‐du-­‐fpo-­‐ autrichien/
3. http://english.savefreespeech.org/?p=267
4. http://tundratabloids.com/2011/01/rabbi-­‐hollander-­‐directs-­‐open-­‐plea-­‐towards-­‐ austrian-­‐jewish-­‐community-­‐president-­‐and-­‐leaders-­‐of-­‐eu-­‐states.html