Communiqué de Jean-Paul Garraud, député français au Parlement européen

La France vient de vivre un nouveau drame au sein de la préfecture de police de Paris où une attaque terroriste a entraîné la mort de 4 fonctionnaires de police. Une femme policier a également été très gravement blessée. Nous rendons hommage à ces victimes.

Pourtant, la lutte contre le terrorisme n’est plus un sujet de travail spécifique pour les 751 députés du Parlement européen.

En effet, une commission spéciale et temporaire, créée le 12 septembre 2017 sur le sujet, n’a pas été reconduite lors de cette présente législature.

Le Parlement européen, structure complexe, lourde et coûteuse, n’emploie donc plus aucun moyen dédié pour participer à cette lutte qui concerne pourtant tous les pays de l’Union.

Face à cette incurie, j’ai donc décidé de saisir, conformément à l’article 212, alinéa 1 du règlement intérieur, le président du Parlement européen en lui demandant de mettre à l’ordre du jour de la prochaine conférence des présidents la question de la création d’une commission permanente relative à la lutte contre le terrorisme en Europe, rattachée à la commission des Libertés civiles.

Avec mes collègues députés de la délégation française du Rassemblement national, jamais nous ne lâcherons ce sujet.