Communiqué de Jordan Bardella, président du Rassemblement National, député européen

 

Le Parlement européen a voté ce mardi 1er mars une résolution sur l’agression russe en Ukraine. La délégation du Rassemblement National a soutenu ce texte condamnant cet acte unilatéral de la Russie et demandant le retrait des troupes russes du territoire ukrainien. Le texte apporte aussi son soutien aux réfugiés ainsi qu’aux pays qui les accueillent et condamne le potentiel déploiement d’armes nucléaires en Biélorussie.

En revanche, la délégation RN a pu marquer son désaccord sur plusieurs points qui ne sauraient conduire à un règlement pacifique du conflit, notamment l’élargissement de l’Union européenne ou le renforcement des prérogatives de l’OTAN. De même, la réduction des représentations diplomatiques russes sur le territoire des États-membres est un non-sens à l’heure où nous appelons à une désescalade par voie diplomatique. Enfin, la délégation RN a exprimé sa prudence sur le régime de sanctions généralisées qui ne peut que déboucher sur des conséquences économiques désastreuses pour les citoyens français.

La délégation du Rassemblement National au Parlement européen réitère donc sa condamnation sans ambiguïté de l’agression russe et son appel à l’arrêt des opérations militaires. Elle soutient une désescalade par voie diplomatique. La France devrait prendre l’initiative d’une réunion diplomatique, sous l’égide de l’ONU, associant les Etats-Unis, la Russie, l’Ukraine, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni ainsi que la Pologne, la Roumanie, la Hongrie et la Slovaquie, Etats frontaliers de l’Ukraine, afin de mettre ainsi fin à ce conflit qui dure depuis des années et retrouver la paix dans cette région au cœur de notre continent.