Communiqué de Presse du Front National

En demandant aujourd’hui aux États membres d’autoriser sur leur territoire la culture d’un maïs OGM du groupe américain Pionner, la Commission Européenne montre une fois encore qu’elle préfère défendre les intérêts des lobbies plutôt que de respecter les lois votées par les peuples européens.

Pour le Front National, le nombre sans cesse croissant de décisions prises par des instances technocratiques et la multiplication des traités commerciaux très contraignants orchestrée par ces mêmes instances (à l’image du traité transatlantique en cours de négociation) représentent une terrible menace pour la démocratie française.

Si le cas précis des OGM, auxquels le Front National reste fondamentalement hostile, bénéficie d’un suivi régulier des médias, les Français ne doivent pas imaginer qu’il s’agit d’une exception. Des milliers de décisions portant sur les biens ou les services sont ainsi imposées dans la grande opacité.