Communiqué de Nicolas Bay, Jérôme Rivière et Thierry Mariani,députés français au Parlement européen

Ce mercredi 27 novembre, le nouvel exécutif européen a été validé à Bruxelles grâce aux voix combinées de LR et ses alliés du PPE, des socialistes, ainsi que des libéraux macronistes. Sitôt terminée la campagne électorale, les oppositions factices s’évanouissent et tous sont réunis autour d’un programme commun : celui de la nouvelle présidente de la Commission de Bruxelles, Ursula von der Leyen. Ce programme s’articule autour de trois grands thèmes.

Toujours plus d’immigration : Ursula von der Leyen a plaidé, dans son discours du 16 juillet dernier, pour des « frontières plus humaines […] par exemple au moyen de couloirs humanitaires ». Elle acte ainsi que l’asile est devenu une nouvelle filière d’immigration et compte donc intensifier l’appel d’air créé par les politiques de l’UE.

Toujours plus de fédéralisme : par ailleurs, Ursula von der Leyen souhaite « prendre les décisions de politique étrangère à la majorité qualifiée » et réaliser « l’Union européenne de la défense ». Cette intégration à marche forcée assujettirait nos pays à une diplomatie supranationale, allant à l’encontre des intérêts de certains pour en servir d’autres. Le sang des soldats français ne doit pas couler sur décision de Bruxelles !

Toujours moins de protections : la Présidente de cette nouvelle Commission ne voit l’Europe que comme « un marché ouvert » pour lequel il faut faire « tomber toutes les barrières », internes et externes. Parce que « nous aimons la concurrence », elle veut empêcher nos nations de se défendre face à la concurrence déloyale du libre-échange sans freins qui tue notre industrie et notre agriculture.

Mme von der Leyen va donc poursuivre dans tous les domaines la politique délétère de son prédécesseur, Jean-Claude Juncker, pour transformer l’Europe en grand marché impotent, sans identité ni frontières. Un projet dans lequel se retrouvent donc à la fois PPE, socialistes et macronistes mais que le RN et ses alliés du groupe Identité et Démocratie combattront sans relâche !