Communiqué de presse de Jean-Paul Garraud, Député français au Parlement européen

La Cour de justice de l’Union européenne vient de rendre, le 14 mai, un arrêt critiquant et remettant en cause la politique migratoire de la Hongrie. Ceci fait suite à la saisie de la Cour par quatre migrants afghans et iraniens, entrés illégalement depuis la Serbie sur le sol Hongrois et dont la demande d’asile a été rejetée.

La Cour estime que la Hongrie ne respecte pas la législation européenne en matière de rétention et de traitement des demandes d’asile. Les quatre migrants, comme bien d’autres, pourront donc renouveler leur demande d’asile en restant évidemment sur le sol hongrois.

Cette nouvelle décision de la CJUE s’ajoute à l’arrêt rendu le 2 avril condamnant la Pologne, la Hongrie et la République Tchèque pour ne pas avoir accueilli de migrants en 2015.

Ces décisions de justice démontrent, s’il en est encore besoin, que les États européens sont privés de leur souveraineté, de leur liberté d’agir en matière d’immigration et sont contraints à subir la politique immigrationniste orchestrée par l’Europe de Bruxelles et ses inféodés.

Seule une Europe des nations européennes, fondée sur la coopération, permettra aux États et à leurs peuples de retrouver leur liberté et de maîtriser leur destin.