Communiqué de presse de Steeve Briois, Maire d’Hénin-Beaumont, Député français au Parlement européen

L’Europe sociale est un leurre. Actuellement en débat au parlement européen, la dotation allouée aux Fonds Européens d’Aide aux plus Démunis (FEAD) pourrait voir son budget divisé par deux pour la période 2021–2025.

Le FEAD soutient financièrement les actions menées par les États membres et les associations caritatives pour apporter une assistance matérielle aux plus démunis. Il s’agit notamment de denrées alimentaires, de vêtements et d’autres biens essentiels visant à aider les personnes à sortir de la pauvreté. Aujourd’hui en France, le FEAD finance un repas distribué sur quatre.

Les bénéficiaires sont de plus en plus jeunes. L’hiver dernier, 38% étaient mineurs et 50% avaient moins de 25 ans. Une augmentation de 10 à 15% par rapport à il y a deux ans précisent les associations.

Une telle diminution serait une catastrophe pour les plus démunis et un signal désastreux envoyé aux peuples européens, cependant révélateurs des politiques anti-sociales portées par l’Union Européenne.

À l’heure où la pauvreté touche chaque jour un peu plus d’Européens et de Français, j’appelle le parlement européen à ne pas diminuer la dotation allouée au FEAD.