Communiqué de presse de Jean-Paul Garraud, Député français au Parlement européen

La Commissaire européenne à l’innovation, la recherche, la culture, l’éducation et la jeunesse, Mariya Gabriel, déclarait, lundi 11 mai, dans les colonnes du Figaro : « Dès janvier la Commission s’est placée au premier plan. Nous avons immédiatement lancé un plan de financement pour la recherche avec la mise en place d’un fonds d’urgence de 48,2 millions d’euros (…) ».

Face aux critiques fondées et relatives aux nombreux manquements et à l’inefficacité de l’Europe de Bruxelles dans la gestion de l’épidémie de Covid-19, la Commission européenne n’a pas trouvé d’autre moyen que de pervertir la réalité des faits.

En effet, si la Commission a bien lancé un plan pour la recherche d’un vaccin, la chronologie et les montants communiqués par la commissaire Gabriel sont faux, et ce n’est évidemment pas un hasard.

Seuls 10 millions d’euros ont été engagés à la toute fin du mois de janvier et 37,5 millions d’euros seulement en mars. La capacité de réaction rapide de l’UE face à la crise est donc prise une nouvelle fois en défaut.

L’Union européenne qui se veut être le pourfendeur de la désinformation, manipule l’information pour dissimuler son manque d’anticipation et de réaction contre le coronavirus.

Les responsables politiques, tant nationaux qu’européens, devront assumer leurs mensonges et en rendre compte à l’issue de cette crise.