Communiqué de Ludovic Pajot, député du Pas-de-Calais, maire de Bruay-La-Buissière

Une réunion s’est tenue ce matin au siège de la Communauté d’agglomération de Béthune-Bruay sur l’avenir du site de Bridgestone à Béthune, en présence de Madame la ministre de l’Industrie Agnès Pannier-Runacher, des dirigeants de Bridgestone, des syndicats représentant les salariés et des élus locaux et nationaux.

A l’issue de plusieurs heures d’échanges, les dirigeants du groupe japonais ont fait savoir qu’ils refusaient les propositions faites pour reclasser une partie des salariés du groupe qui compte 863 emplois sur le site béthunois. Invoquant notamment le coût lié à ce maintien ainsi que les difficultés inhérentes à la surcapacité de production, l’équipe dirigeante confirme donc son souhait de procéder à la fermeture du site et de cesser l’activité en mai 2021.
Cette annonce est un coup dur inacceptable porté aux femmes et aux hommes qui exercent depuis des années leur activité sur le site, alors que Bridgestone a bénéficié de subventions publiques, notamment de l’Union Européenne.
Le groupe n’a donc d’autres choix que de rembourser les sommes perçues et s’engager à aider les acteurs locaux à développer de nouvelles activités !

Face à cette situation, il est urgent de mobiliser l’ensemble des acteurs, publics et privés, afin de trouver dans les meilleurs délais une solution permettant le maintien de l’activité. Dans l’attente de réponses sur le coût d’un plan social d’entreprise, il est impératif de procéder à un véritable suivi de la fin d’activité et de tout mettre en œuvre pour trouver rapidement un repreneur.

L’Etat et l’ensemble des pouvoirs publics concernés ne peuvent rester inactifs face à ce nouveau drame économique qui frappe notre territoire. Nous ne pouvons nous résoudre à la disparition progressive de l’ensemble de notre tissu industriel.

En ma qualité de parlementaire et d’élu local du bruaysis, j’apporte mon soutien le plus total aux salariés menacés par cette décision de fermeture, ainsi qu’à leur famille, et les assure de mon entière détermination à contribuer à trouver une solution permettant de sauvegarder un maximum d’emplois.