Communiqué de presse d’Eric Domard, Conseiller spécial de Marine Le Pen, ​Membre du Bureau Politique

Thierry Braillard, secrétaire d’Etat aux Sports s’est prononcé pour une reconnaissance nationale de la catastrophe de Furiani, comme le demande depuis des années le Front National.

Une fois n’est pas coutume, le gouvernement a enfin saisi la portée émotionnelle de ce drame et l’incompréhension de nos compatriotes insulaires face à l’indifférence manifestée depuis plus de 20 ans par les pouvoirs UMP et socialiste aussi bien que par les dirigeants du football professionnel, Frédéric Thiriez en tête.

Une reconnaissance de la catastrophe de Furiani qui causa la mort de 18 personnes et en blessa 2300 autres ne pourra se contenter d’une déclaration d’intention.

Seule la déprogrammation définitive de toute rencontre de football le 5 mai permettra de donner à ce devoir de mémoire l’entière et pleine expression de la solidarité nationale.