Communiqué de presse de France Jamet,

député français au Parlement européen,

membre de la commission de l’Emploi et des Affaires sociales

 

Ce mardi 25 janvier, le Parlement européen recevait la Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion Elisabeth Borne, venue présenter les priorités de la Présidence française de l’UE devant la commission de l’Emploi et des Affaires sociales.

Cette dernière a méthodiquement esquivé les questions qui lui ont été posées par les députés du Rassemblement National sur des enjeux cruciaux pour le peuple français :

– le travail détaché ;

– la détérioration des conditions de travail et des salaires ;

– la perte de pouvoir d’achat (électricité, carburant, gaz, produits de première nécessité…).

Alors que les politiques européennes ont engendré en France 6,5 millions de chômeurs et 10 millions de pauvres, les Français sont légitimes à demander des comptes : comment l’Union européenne utilise-t-elle leur argent ?[1]

L’Europe, maison commune millénaire, c’est plus et c’est mieux qu’un simple marché centralisé ouvert aux trafics et aux migrations.

Les élus européens du Rassemblement National s’engagent à soutenir la restauration d’ un État stratège qui aura à cœur de défendre les intérêts des travailleurs français et leur pouvoir d’achat.

(1)    : La France est le deuxième contributeur net de l’Union européenne