Communiqué de presse de Jean-Paul GARRAUD

Député français au Parlement européen

Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional d’Occitanie

Président de l’Association Professionnelle des Magistrats

 

Pendant que certains européistes nous vendent la submersion migratoire comme seul remède contre le vieillissement et la baisse démographique de l’Europe, d’autres misent sur des politiques natalistes comme c’est le cas en Pologne et en Hongrie.

En effet, la Pologne, qui fait face à l’un des taux de fécondité les plus bas d’Europe, a clairement indiqué par la voix de sa ministre du Travail, des familles et de la politique sociale, Marlena Malag, que le pays relèverait ce défi démographique, non par l’immigration, mais par le soutien aux familles. Elle a ainsi précisé que cette nouvelle stratégie serait « fondée principalement sur la création d’une politique systémique et globale en faveur de la famille, et non sur les migrants ».

Selon une étude, 95% des jeunes Polonais aspirent à fonder une famille. Le gouvernement polonais va leur en donner les moyens par le biais d’une batterie de mesures conciliant vie professionnelle et vie de famille, mais aussi incitatives en matière de logement, de soins et de financement.

L’exemple polonais devrait interpeller nos gouvernants nationaux et européens qui préfèrent, par facilité et idéologie, orchestrer l’accueil des migrants plutôt que celui des enfants au sein d’une famille !