Communiqué de presse de Jean-Paul GARRAUD

Député français au Parlement européen

Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional d’Occitanie

Président de l’Association Professionnelle des Magistrats

 

Pas encore remise du raz de marée migratoire de 2015, durant lequel des cohortes de migrants ont envahi le continent avec des terroristes islamistes infiltrés, l’Europe est à présent sous la menace d’un véritable tsunami migratoire !

Alors que la situation géopolitique et les troubles rencontrés dans la corne de l’Afrique inquiètent les spécialistes, les dernières déclarations de Mohamed Hamdan Dagalo, vice-président du conseil de souveraineté de transition de la République du Soudan, n’ont pas de quoi nous rassurer.

Face aux menaces de l’Union européenne suite au coup d’État au Soudan, le général Soudanais a, en effet, indiqué que « si le Soudan ouvre la frontière, un gros problème se produira dans le monde entier ».

Cette déclaration du plus haut responsable soudanais n’est pas à prendre à la légère quand on sait que dans cette région instable vivent plus de 200 millions d’habitants et que le Soudan retient actuellement sur son sol plus de huit millions de réfugiés et déplacés en provenance d’Éthiopie, du Sud-Soudan, d’Érythrée, de République centrafricaine et du Tchad.

L’Europe de Bruxelles obnubilée par son idéologie immigrationniste et n’ayant aucun mandat en matière de politique étrangère devrait se garder de toute appréhension idéologique sur le sujet et éviter les condamnations hâtives des mouvements politiques qui ne sont pas européens, faute de quoi elle favorisera ce tsunami migratoire au risque de mettre en péril la civilisation européenne.

Seule Marine Le Pen aura le courage et la volonté politique d’ériger les barrières nécessaires pour protéger les Français et assurer leur sécurité !