Dès septembre 2020, des résidus d’oxyde d’éthylène ont été détectés par les autorités belges dans un grand nombre de lots de graines de sésames importés d’Inde[1]. L’oxyde d’éthylène, pesticide qui stérilise les aliments, est interdit en Europe en raison de son caractère reprotoxique, cancérigène et même mutagène, puisqu’il peut occasionner des anomalies génétiques.

Or, certains lots de sésame présentaient des teneurs en oxyde d’éthylène allant jusqu’à 186 mg/kg, soit une valeur 3 500 fois plus élevée que la limite maximale de résidus établie à 0,05 mg/kg.

Informée, la Commission européenne a déclaré qu’il s’agissait d’une fraude qui « n’a rien d’un accident isolé »[2]. En effet, les producteurs indiens auraient volontairement utilisé de l’oxyde d’éthylène afin de décontaminer les graines de sésame[3]. L’association UFC Que choisir précise la raison : « L’Europe a mis une grosse pression sur l’Inde pour éviter la contamination du sésame par des salmonelles [des bactéries pathogènes, ndlr], avec un échantillon sur cinq qui est contrôlé sur ce critère à son arrivée sur le continent. Cela a probablement induit en réaction un usage accru de produits de décontamination tels que l’oxyde d’éthylène ».

Cette fraude est d’autant plus aberrante que 49 % des lots contaminés sont estampillés biologiques puisque les produits bio contiennent traditionnellement beaucoup de sésame[4].

Une nouvelle fois, la distribution, en particulier la grande distribution, est en cause car elle a développé sa gamme de produits biologiques en rognant sur les prix et donc en rognant sur la qualité et la sécurité. Rappelons à ce titre que ce sont environ 60 000 tonnes de graines de sésame qui sont importées en Europe tous les ans…

Plus grave : si la fraude a été détectée en septembre, on a retrouvé des lots de sésame contaminés importés depuis février 2020[5]. La contamination n’a donc été détectée qu’après plusieurs mois, ce qui en dit long sur la capacité ou la volonté de contrôler les denrées alimentaires importées en Europe.

Il est vrai que si des contrôles rigoureux étaient vraiment effectués sur toutes les denrées alimentaires importées, cela remettrait en cause bon nombre de traités de libre-échange signés par l’Union européenne ! Toutes les importations d’aliments, outre les quotas et les droits de douane, doivent faire l’objet de contrôles sanitaires systématiques et rigoureux.

De nombreux autres produits contaminés ont depuis été découverts[6] tels que le gingembre, le curcuma, les noix, riz, les champignons séchés, les légumes séchés ou encore le thé. Cette contamination s’est ensuite répandue dans des produits transformés tels que les biscottes, les biscuits, les céréales, le chocolat, les farines, les huiles et sauces ou encore les pains[7].

En France, comme dans les autres pays européens, des mesures de rappel de ces produits ont été prises pour protéger le consommateur[8] mais ce nouveau scandale sanitaire démontre que ni les Etats membres ni la Commission ne sont en capacité de contrôler l’innocuité des produits alimentaires importés.

Je déposerai prochainement une question écrite auprès de la Commission européenne pour lui enjoindre de stopper cet empoisonnement de nos populations par des produits importés non conformes. Des mesures concrètes doivent être enfin prises pour empêcher les denrées alimentaires contaminées d’être introduites sur le marché européen.

____________________________________________

[1] https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/retraits-et-rappels-de-produits-contenant-des-graines-de-sesame-contaminees-loxyde-0

[2] https://www.quechoisir.org/actualite-aliments-au-sesame-contamine-pas-un-accident-isole-selon-la-commission-europeenne-n86743/

[3] https://www.capital.fr/conso/sesame-indien-contamine-letonnante-hypothese-qui-expliquerait-lexces-doxyde-dethylene-1389051

[4] https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-conseil-conso/franceinfo-conso-un-pesticide-cancerogene-dans-des-graines-de-sesame_4171531.html

[5] https://www.capital.fr/conso/sesame-indien-contamine-letonnante-hypothese-qui-expliquerait-lexces-doxyde-dethylene-1389051

[6] https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/sesame-psyllium-epices-et-autres-produits-rappeles-comprenant-ces-ingredients

[7] Idem.

[8] https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/retraits-et-rappels-de-produits-contenant-des-graines-de-sesame-contaminees-loxyde-0