Communiqué de Presse de Michel Guiniot, Membre du Bureau Politique, Délégué national aux collectivités territoriales

La semaine dernière, une mère de famille compiégnoise a été victime d’une très violente agression en pleine après-midi à proximité de l’école de ses enfants.

Couverte d’hématomes et le nez cassé, la mère de famille a été transportée aux urgences par le SMUR.

Les auteurs de cette agression sont une bande d’adolescents, petits voyous racketteurs, d’un de ses fils.

• Jusqu’où laissera-t-on la violence s’installer dans nos villes ?
• Jusqu’à quand tolérera-t-on la loi des petits voyous dans et aux abords des écoles, collèges et lycées.
• Jusqu’à quand laissera-t-on sans réelle réponse pénale les agissements des mineurs qui sûrs de leur impunité, sont de plus en pus violents.

Le Front National demande au Maire de Compiègne, P. Marini ; au Président du Conseil Général de l’Oise, Y. Rome ; de s’inquiéter un peu plus du développement des violences et du racket qui touchent tous les établissements scolaires du département et de prendre des mesures efficaces pour lutter contre ces phénomènes.

Le Front National demande à la justice, l’application la plus stricte des peines prévues par la loi à l’encontre des mineurs délinquants et au ministre de l’Éducation Nationale d’assurer prioritairement la sécurité des élèves.

Les écoliers, collégiens et lycéens doivent pouvoir s’instruire dans les écoles de la République sans être menacés, frappés et avoir la peur au ventre lorsqu’ils se rendent dans leurs établissements scolaires.

Michel GUINIOT, au nom du Front National souhaite à la courageuse victime un prompt rétablissement et l’assurance de toute sa sympathie et de son soutien.