Communiqué de Jean-François Jalkh, député français au Parlement européen, en réaction aux propos de Valérie Pécresse sur Sud Radio

Valérie Pécresse, animée d’une nervosité inexplicable depuis le début de la campagne, a, ce mardi 8 juin 2021, au micro de Sud radio, prononcé les phrases suivantes : « il y a sur la liste de M. Bardella aux européennes un révisionniste M. Jean-François Jalkh qui a nié l’existence des chambres à gaz ». Jean-François Jalkh n’a jamais nié l’existence des chambres à gaz ni tenu des propos en quoi que ce soit révisionnistes ; il demande à son avocat d’engager immédiatement une procédure en diffamation contre Valérie Pécresse.

Jean-François Jalkh a été plusieurs fois accusé de cette dénégation mais il a engagé alors tous les procès nécessaires et envoyé les droits de réponse utiles. Sa défense et ses protestations sont de notoriété publique. Il demande en tout état de cause à Valérie Pécresse de cesser de faire campagne en utilisant exclusivement le mensonge et la diffamation.