Communautarisme, islamisme : le double langage permanent de M. Bertrand

Communiqué de Philippe Eymery, président du groupe RN au Conseil régional des Hauts-de-France

Lors de la commission permanente du 9 février 2021, la majorité régionale a voté le financement d’un projet pour « l’authentification, la traçabilité et la certification des produits halal ». Est halal, tout ce qui est permis par l’Islam. C’est ainsi que la viande ne doit pas être mangée si elle provient d’une bête non préalablement saignée. L’abattage rituel permet au sacrificateur d’estampiller «halal». Cette pratique est une des manifestations de la charia.

Le financement public de ce projet constitue une rupture de la neutralité religieuse qui doit guider l’action publique.

Comment expliquer alors le refus de la majorité à 2 reprises de la proposition du Rassemblement National de consacrer une enveloppe budgétaire pour assurer la sécurité alimentaire par la traçabilité et de l’abattage conventionnel ?

Pas d’argent pour un label pour les boucheries françaises, mais oui pour le financement d’un projet qui va servir aux boucheries « halal » !!

Ce double discours s’illustre également vis-à-vis du traitement fait à la radio communautariste, radio Pastel. Sur injonction du Rassemblement National, la subvention à cette radio qui recevait notamment Tarik Ramadan, a été stoppée en 2017. Mais en 2019 par le biais d’un autre financement associatif, radio Pastel est de nouveau remise dans le jeu par le Conseil régional. Une structure associative occupe mensuellement une place dans la grille des programmes de cette radio.

Le communautarisme et l’islamisme se combattent par des actes. Toute compromission à leur égard est un mauvais coup porté à l’avenir du Pays et à la cohésion nationale. Les élus du groupe Rassemblement National et apparentés sont attentifs au respect de la neutralité religieuse par le Conseil régional.