En déplacement sur l’île de Lesbos afin de constater les ravages de la politique européenne complice de la submersion migratoire, la Commissaire européenne, Ylva Johansson, n’a trouvé d’autre argument, pour justifier l’échec total de l’Europe dans ce domaine, que de promouvoir ce qui ne fonctionne pas, c’est-à-dire encore et toujours plus d’Union européenne en voulant européaniser la politique migratoire !

Au lieu d’annoncer un renforcement de la lutte contre l’immigration clandestine et un contrôle accru des frontières de l’Union européenne, la Commissaire a indiqué que 276 millions d’euros allaient être débloqués pour la construction de cinq nouveaux lieux d’accueil pour clandestins.

S’agissant des supposés refoulements de migrants par les garde-côtes, la Commissaire a demandé à la Grèce de mieux enquêter. Le sens des conclusions n’incriminant ni la Grèce ni Frontex, n’a, en réalité, pas satisfait la Commission.

Encore une fois, les propos, l’orientation et la volonté politique de l’Europe de Bruxelles tendent à accentuer toujours et encore l’immigration incontrôlée et illégale…