Le groupe Bosch s’apprête à supprimer d’ici 2025 entre 750 et 1250 postes sur son site de Rodez. Une casse sociale pure et simple, qui se fait sous les yeux d’un gouvernement inutile et inefficace.

C’est le grand échec de Macron : être incapable de sauver des emplois sur notre territoire. Les casses sociales se succèdent et ce sont des milliers de Français qui en font les frais.

On ne peut que constater que les multinationales qui brassent d’années en années davantage de chiffre d’affaires, tendent à en vouloir toujours plus sur les dos des ouvriers qui font vivre l’entreprise.

Le gouvernement, aveuglé par sa politique mondialiste, ne réalise pas que les multinationales participent au démantèlement de notre pays tout entier. L’Union européenne participe à cette purge en privilégiant certains pays d’Europe de l’Est où les employés sont payés une misère.

Il est temps d’avoir une véritable politique nationale qui contraigne les multinationales à préserver les emplois sur notre territoire. Il est temps de dire stop à la politique mondialiste de l’Union européenne qui affaiblit notre nation. Il est temps d’avoir un État fort et stratège qui protège l’emploi des Français.