Communiqué de presse de Ludovic Pajot, Député du Pas-de-Calais

Les statistiques officielles nous livrent une nouvelle fois un bilan fort inquiétant : une augmentation dans des proportions jamais atteintes des violences et outrages commises à l’encontre des forces de l’ordre et de secours.

Avec près de 40 000 violences verbales et agressions physiques depuis le début de l’année jusqu’à fin juillet – soit une augmentation de plus de 15 % pour les seules violences physiques et dépassant en nombre les violences verbales – la situation est alarmante. Nos policiers, gendarmes et pompiers sont victimes en moyenne de plus de 110 agressions physiques par jour. Ce constat, insupportable mais néanmoins bien réel, nécessite une réponse d’une extrême fermeté de la part des autorités. Force devant rester à la loi, il est indispensable de mettre fin au sentiment d’impunité de certains délinquants qui n’hésitent plus à s’en prendre physiquement et ce de plus en plus fréquemment aux dépositaires de l’autorité publique.

Alors que le taux de suicide est dramatiquement élevé notamment au sein de la police nationale, que nos gendarmes et pompiers sont quotidiennement éprouvés par leurs missions toujours plus délicates, le temps des belles paroles doit cesser pour enfin faire place aux actes concrets. La tolérance zéro pour les actes de délinquance commis à l’encontre des forces de l’ordre et de secours doit devenir la règle, pour casser définitivement cette spirale mortifère.