Communiqué de presse de Steeve Briois, Maire d’Hénin-Beaumont

Plutôt que d’affronter la colère des élus et de découvrir certaines vérités sur la situation infernale dans laquelle est plongée la France rurale et périphérique, Emmanuel Macron se défile une fois de plus.

Le président de la République a, en effet, renoncé à une énième de ses promesses en refusant de visiter le Salon des maires et des collectivités locales. Il avait pourtant annoncé s’y rendre chaque année … l’année dernière !

Friand communicant en perte de vitesse, il préfère organiser ce mercredi soir une somptueuse réception sous les ors du palais présidentiel avec champagne, grands crus et petits fours à volonté pour tenter de flatter ses invités devant les nombreuses caméras qui ne manqueront pas de couvrir cette mise en scène.

Loin de se laisser berner par cette opération de communication, de nombreux Maires ont courageusement décliné son invitation pour dénoncer le désengagement de l’Etat, l’abandon de nos petites et moyennes communes mais aussi l’incessant matraquage fiscal dont elles font l’objet.

La situation devient particulièrement cocasse en précisant que ces derniers ont été choisis par l’Elysée, les Préfets et plus généralement l’ensemble de la Macronie avec des critères que nous pouvons facilement deviner. Même cette poignée scrupuleusement sélectionnée dénonce le mépris d’un Président technocrate, arrogant et déconnecté des réalités quotidiennes.