Communiqué de Wallerand de Saint Just, Président du groupe RN Ile-de-France

C’est par une délibération ajoutée la veille de la séance et via une commission culture convoquée à la va vite 30 minutes avant le début de la
Commission permanente du 17 octobre que la Région Ile-de-France entend mettre fin à sa participation à l’établissement culturel ARCADI, et ainsi sceller le sort de cet organisme extérieur où sa participation est ultra-majoritaire.

L’objectif final d’internalisation des structures d’ARCADI, en lien avec l’évolution de la politique culturelle régionale, est peut-être une bonne chose. C’est la position défendue par les élus du Rassemblement National depuis le début de la mandature et finalement reprise par l’exécutif. Les missions de cet organisme faisaient doublon avec les nouvelles orientations régionales et son efficacité était loin d’être démontrée.

Pour autant, la méthode de pourrissement employée par Valérie Pécresse et son exécutif est inacceptable. Le sort d’ARCADI, comme celui d’autres organismes, a volontairement été laissé dans le flou depuis des mois, laissant les personnels dans l’incertitude. Les élus d’opposition que nous sommes ont été tout autant maintenus dans l’ignorance des intentions de la Région malgré de nombreuses interpellations. La gestion de ce dossier par Valérie Pécresse a été lâche et la méthode doit être condamnée, par simple respect pour les agents régionaux.