Communiqué de presse de Philippe Eymery, Président du groupe RN au Conseil régional des Hauts-de-France

Les confinements, déconfinements et reconfinements sont des coups terribles portés aux acteurs économiques. La fermeture administrative ou la réduction forcée d’activité atteint par ricochet tous les fournisseurs en panne d’activité.

Les défaillances constatées en 2020 concernent surtout les plus petites entreprises fragilisées et injustement sacrifiées sur des motifs scientifiquement non démontrés.

Les aides versées aux entreprises sont un palliatif temporaire. Elles permettent, entre autres, de régler les charges fixes, les frais incompressibles qui doivent être payés chaque mois.

Il est nécessaire d’anticiper dès aujourd’hui l’après COVID et l’arrêt de ces aides. Il est à craindre que les entreprises fermées aient des difficultés importantes à se remettre. Il n’est pas question pour nous de les abandonner.

Le groupe Rassemblement National et apparentés demande :

– La prise en charge des coûts fixes des entreprises impactées par les restrictions d’activité depuis le mois de mars,

– L’engagement d’une réflexion sur les conditions de la reprise d’activité,

– Lors de la reprise, acter le principe de la dégressivité des charges sociales sur plusieurs mois, le temps de reconstituer le fonds de roulement.