Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du groupe des députés du Rassemblement National.

 

En obligeant le président de la République à tenir compte de la représentation parlementaire, les électeurs ont signifié leur volonté d’en finir avec une méthode, brutale, autocentrée et peu empathique.

Malgré le désaveu de dimanche dernier, le Président feint toujours de croire que le peuple français aurait plébiscité son « projet présidentiel », un projet flou et inquiétant que pas même ses députés ne peuvent décrire.

Faut-il rappeler à ce président-« ministre de tout » que les électeurs ont fait évoluer le système politique vers une « parlementarisation » qui l’oblige désormais à considérer enfin l’existence de l’opposition.

En choisissant soit le contrat de coalition soit la recherche de majorités par projet, le Président tente de sauver ce qui reste de la fonction présidentielle.

Les 89 députés du Rassemblement National, élus de conviction, n’entreront jamais dans une coalition macroniste pour mettre en œuvre des orientations qu’ils entendent combattre.

Inscrivant leur action dans le cadre d’une opposition responsable, ils réaffirment, toutefois, leur intention d’examiner les textes à la lumière de l’intérêt des Français et de la France.