Communiqué de presse de France Jamet et Thierry Mariani, députés français au Parlement européen

Par le biais d’une question écrite, j’interrogeais la Commission européenne au sujet de la légitimité du Système de Préférences Généralisées (SPG) dont bénéficie depuis des années la République islamique du Pakistan, lui permettant une exemption de droits de douane à l’import dans l’Union, alors même que le Pakistan figure sur la liste grise du GAFI, organisme international engagé dans la lutte contre le financement du terrorisme.

La réponse de la Commission est la suivante : malgré les forts soupçons, l’UE n’envisage pas en l’espèce le retrait du Pakistan du SGP parce que celui-ci aurait, entre autres, réalisé de fortes avancées dans la protection… des personnes transgenres ! Au-delà du fait que la reconnaissance des transsexuels au Pakistan n’est qu’une façon de faire perdurer la criminalisation de l’homosexualité, il est ahurissant de constater que des considérations sociétales prennent ainsi le pas sur les impératifs liés à la sûreté de notre continent.

Il est grand temps que l’Union européenne cesse ce scandale et exclue le Pakistan du SGP tant que les soupçons concernant des financements occultes n’auront pas été écartés.