Communiqué de presse du Rassemblement National

La nouvelle municipalité de gauche de la cité phocéenne se dit prête à accueillir « sans condition » le navire de l’ONG immigrationniste allemande, Sea Eye, avec à son bord 130 migrants.
Cette décision d’ouverture d’un port français relevant de la seule compétence et autorité du gouvernement, il appartient à l’exécutif de s’y opposer catégoriquement.

En cédant aux injonctions de ces organisations militantes, l’Etat prendrait le risque considérable d’ouvrir une nouvelle vanne de l’immigration clandestine au moment où la pression migratoire par voie maritime est en constante hausse et alors même que l’épidémie de Covid s’est intensifiée sur l’ensemble du territoire et plus particulièrement dans les Bouches-du-Rhône, mettant les structures sanitaires sous pression.

Le gouvernement ne peut et ne doit accepter ce chantage humanitaire brandi par des militants de la déstabilisation des Etats-Nations comme le revendiquait il y a encore quelques jours, l’équipage du navire « Louise Michel », partisan « de changements politiques radicaux » dont « le projet est d’abord anarchiste ».

Ni la ville de Marseille ni la France n’ont à subir les desseins militants d’activistes du désordre et du chaos qui utilisent l’arme de l’immigration massive et le désarroi de migrants pour parvenir à leur fin.