Communiqué de Presse du Collectif Nouvelle Ecologie

Près de l’intégralité des pays du monde ont trouvé un accord samedi à Kigali sur la réduction des gaz hydrofluorocarbures ou HFC.

Ces gaz à effet de serre, présents dans les réfrigérateurs et les climatiseurs, sont 14.000 fois plus puissants que le CO2. Partiellement responsables du dérèglement climatique, ils seront progressivement remplacés par des substances nettement moins dangereuses. Le Collectif Nouvelle Écologie se félicite de cet accord international positif pour l’environnement.

Si nous sommes d’avis que les décisions et les actions de protection de l’environnement doivent être avant tout nationales, nous pensons que certains problèmes environnementaux précis peuvent être résolus par le biais de négociations entre nations. L’échec des conférences climatiques COP et la réussite du protocole de Montréal qui a permis de rétablir très sensiblement la couche d’ozone dans l’atmosphère en sont une illustration parfaite.

En un mot, nous sommes favorables à l’international, littéralement « entre les nations », ou les nations se retrouvent pour passer des accords sur des points précis ; nous sommes opposés aux mécanismes supranationaux inefficaces et dangereux, ou les décisions et les actions sont imposées d’en haut aux nations et donc aux peuples.