SMIC : le choc de précarité n’est pas une fatalité !

| Communiqués - 17 décembre 2012
  • Marine Le Pen

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

La quasi stagnation du SMIC est un nouveau mauvais coup porté aux travailleurs français et une incohérence de plus au moment où le gouvernement annonce une légère revalorisation du RSA.
Si le RSA augmente, alors le SMIC aussi doit augmenter, parce que le travail doit payer.

Engagé dans un modèle économique désastreux, le même que celui de l’UMP, le gouvernement socialiste condamne les Français à la baisse du pouvoir d’achat, à la précarisation des salariés, des petits fonctionnaires et des retraités.

Ce choc de précarité n’est pourtant pas une fatalité.

La hausse nécessaire des salaires et des pensions pourra se faire quand nous nous donnerons les moyens de recréer de la richesse.
Cette politique de croissance suppose une rupture avec les dogmes de l’Union européenne, pour permettre la réindustrialisation de la France. C’est la voie du réarmement de notre pays face à la mondialisation, par des frontières qui protègent de la concurrence déloyale et par le patriotisme économique en soutien à la production française.

Par |2012-12-19T13:11:49+00:0017 décembre 2012|Communiqués|

À propos de l'auteur :