Communiqué de Sébastien Chenu, Député du Nord

Dimanche prochain, lors de la 12ème Rencontre Annuelle des Musulmans du Nord, la passionaria marocaine de la charia et prédicatrice d’un Islam radical, sera reçue autour du thème :«Musulmans de France : un destin à construire, enjeux et défis».

Le CV de Naïma BEN YAÏCH est aussi chargé, que sujet à caution! Responsable du Parti de la justice et du développement, à Tanger (où le Maire est ouvertement islamiste), les autorités de son pays l’ont empêchée de se présenter aux élections législatives. Cette privation de l’onction démocratique, ne l’empêche pourtant pas de sillonner l’Europe et d’y prôner un Islam radical, ainsi que la charia, et de diriger des associations qui sous le voile caritatif, sont des lieux d’endoctrinement – notamment – en direction d’un public défavorisé.

Liée à la galaxie islamiste au Maroc et en Europe, Naïma BEN YAÏCH est aussi la sœur de trois djihadistes internationaux : Mohamed, mort en Afghanistan où il combattait avec BEN LADEN, Abdelaziz, emprisonné en Espagne et Salaheddine, emprisonné en Espagne. Leurs « faits de guerre », étant d’avoir participé à divers degrés aux attentats meurtriers du 11 septembre 2001 à New York et Washington, du 16 mai 2003 à Casablanca et du 11 mars 2004 à Madrid.

Dans un département où la laïcité est de plus en plus fragilisée et dans lequel la radicalisation progresse inexorablement, il est irresponsable que la ville de Lille autorise et accueille une telle réunion!

Pour mémoire, le Conseil d’administration de Lille Grand Palais est présidé par Jacques RICHIR, adjoint au Maire de Lille, caution centriste de la municipalité. L’avoué de Martine AUBRY, préside aussi le Conseil de quartier de Lille-Sud, où Amar LASFAR, dirige le lycée privé Averroès, financé par l’Education nationale dans le cadre d’un contrat d’association signé en 2008, ancien président de l’UOIF et dont les inclinaisons sont connues de tous.

Une fois encore, la Mairie de Lille, montre le visage de l’opportunisme et de l’irresponsabilité sous prétexte de liberté de réunion. Le Rassemblement National du Nord dénonce cet événement et les thèmes liberticides qui y seront à n’en pas douter développés !