Communiqué de presse de Michel GUINIOT, Membre du Bureau Politique, Délégué National, Président du groupe FN au Conseil Régional de Picardie

Le rapport de la mission confiée, en septembre dernier, au Conseil Général de l’environnement et à l’Inspection Générale des Finances, relative à la faisabilité du fameux canal Seine/ Nord Europe, a été rendu cette semaine.

Ce rapport est clair et sans appel.

Il met en lumière la mauvaise conduite de ce dossier par Voies Navigables de France, mais aussi les dissimulations et les mensonges répétés par ceux qui ont essayé de tirer profit politiquement et électoralement de ce projet qui n’avait aucune chance d’aboutir à cause de son coût de construction et d’une impossible rentabilité.

Le coût pharaonique de ce projet s’élèverait, aujourd’hui à 7 milliards d’euros alors que les estimations fantaisistes de VNF se basaient sur 4 milliards d’euros en 2009 et 5,9 milliards d’euros plus récemment et prenaient en compte un taux annuel de croissance économique de 1,9% et la surestimation des recettes de péages.

Ce rapport est donc l’acte officiel de décès de ce grand projet fluvial qui a déjà coûté très cher aux contribuables Français. Les élus UMPS coupables de cette indigne manipulation politique de grande envergure devront rendre des comptes à ceux qu’ils ont volontairement trompés.

Le Président de VNF, A. Gest, député UMP, porte une très lourde responsabilité dans cette affaire.

Les élus du Front National réclament sa démission immédiate de la présidence de VNF qu’il aurait déjà dû donner s’il avait un peu d’honneur.