Tourisme : quand la ville lumière devient une zone à fuir

Communiqué de presse du groupe FN-IDF Bleu Marine à la Région Ile-de-France Il n’y a jamais grand monde à Paris au mois d’aout. Habituellement, au cœur de l’été, les touristes venus du monde entier remplacent les parisiens. Mais cette année, celle qui fut une des villes les plus visitées au monde offre le triste spectacle de musées vides, de restaurants et d’hôtels déserts, de commerces délaissés. Les touristes ne sont pas venus, Paris n’attire plus et la responsabilité en est largement partagée par la mairie de Paris et le gouvernement.

Par |2016-08-18T13:30:02+02:0018 août 2016|Communiqués|

Paris, ville où règne la racaille

Communiqué de Wallerand de Saint Just, secrétaire de la fédération du Front national de Paris Dimanche soir, dans le XXème arrondissement de Paris, trois agents du GPIS (Groupement parisien interbailleurs de surveillance) ont été grièvement blessés par un engin incendiaire. Ces fonctionnaires étaient en patrouille dans la rue Duris, près de Ménilmontant, quand ils ont été pris à partie par une dizaine de « jeunes ». L’un d’eux a jeté une pierre sur le véhicule des agents de sécurité, brisant une vitre, puis un autre a lancé un cocktail Molotov à l’intérieur.

Par |2016-07-05T15:10:17+02:005 juillet 2016|Communiqués|

Explosion du nombre de cambriolages dans les villes du Vaucluse

Communiqué de presse de Marion Maréchal-Le Pen, Député de Vaucluse « Ça va mieux », déclarait F. Hollande le 14 avril dernier… Force est pourtant de constater que sur le plan sécuritaire entre autres, la situation ne s’arrange pas dans le Vaucluse, bien au contraire puisque, sur les quatre premiers mois de 2016, ce département enregistre une augmentation de plus de 10 % des cambriolages contre 4 % pour la moyenne nationale (627 cambriolages commis entre janvier et avril dans les zones Avignon, Carpentras , Orange et Cavaillon).

Par |2016-06-07T17:01:35+02:007 juin 2016|Communiqués|

Cambriolages inquiétants dans les hôpitaux parisiens

Communiqué de Wallerand de Saint Just, Secrétaire départemental de la fédération du Front national de Paris Une intrusion a eu lieu la nuit dernière à l'hôpital de la Pitié dans une pièce où sont entreposées des cellules souches et des bactéries de toutes sortes. En janvier dernier, le service stomatologie avait déjà été cambriolé. Un ordinateur dans lequel étaient indiqués les noms des victimes des attentats du 13 novembre a été volé.

Par |2016-05-27T11:25:25+02:0027 mai 2016|Communiqués|

Droits des femmes en danger dans les banlieues : où sont les féministes ?

Communiqué de Jordan Bardella, Conseiller régional d’Île-de-France et président de Banlieues Patriotes Où sont-elles ? L’agression récente d’une jeune Française à Gennevilliers, au motif qu’elle « portait une robe », devrait indigner toutes les féministes « bobo », éternellement attachées au vivre-ensemble - sans doute trop occupées à célébrer l’entre-soi parisien au mouvement Nuit debou(rges)t. Depuis de nombreuses années, le Front National tire la sonnette d’alarme sur le bond en arrière sans précédent des droits des femmes dans les quartiers sensibles, en terme notamment de libertés fondamentales, d’intégrité corporelle et bien sûr de sécurité.

Par |2016-04-25T08:47:35+02:0025 avril 2016|Communiqués|

Les Franciliens voudraient une Île-de-France apaisée

Communiqué de Wallerand de SAINT JUST, Président du groupe FN-IDF Bleu Marine au Conseil régional d’Île-de-France Un adolescent percé de 6 coups de couteau le 8 mars, un homme exécuté de 3 balles dans la tête sur son parking le 9, une fusillade dans le quartier de la Bastille le 10…, l’Île-de-France connaît chaque jour son lot de crimes crapuleux, de plus en plus violents, de plus en plus désinhibés. Dans la région capitale, la circulation des armes à feu est devenue normale, le meurtre habituel et l’insécurité la principale préoccupation des citoyens.

Par |2016-03-11T11:20:44+02:0011 mars 2016|Communiqués|

L’insécurité de proximité

Communiqué de Wallerand de Saint Just, Secrétaire départemental de la fédération du Front national de Paris Il habite depuis longtemps rue Basfroi dans le onzième arrondissement de Paris, quartier autrefois tranquille. Six hommes, des racailles, ont pris l’habitude de squatter cette partie de la rue, d’y camper, d’y boire et d’y exercer toutes sortes de nuisances. Notre parisien a osé, il y a quelques jours, leur demander de faire moins de bruit. A six, ils se sont jetés sur lui et l’ont sévèrement battu.

Par |2016-03-09T10:33:52+02:009 mars 2016|Communiqués|

Les militants du FN à la rencontre des commerçants et riverains du quartier Château-Rouge dans le 18ème arrondissement de Paris

Communiqué de la fédération du Front national de Paris Les militants du Front National de Paris se sont rendus samedi 20 février à la rencontre des commerçants et riverains du quartier Château-Rouge dans le 18ème arrondissement de Paris. Ils ont pu constater les conditions déplorables dans lesquelles vivent chaque jour les commerçants et riverains de ce quartier. En effet, des vendeurs à la sauvette sont présents en masse et "jouent" à cache-cache avec une police qui est dépassée, en manque d'effectif. A cause de cela, les commerçants travaillent dans conditions déplorables. Les riverains subissent la présence de dealers regroupés devant les immeubles. Les rues de ce quartier sont sales et les conditions d'hygiène inexistantes.

Par |2016-02-22T15:56:09+02:0022 février 2016|Communiqués|

30.000 agressions sur les forces de l’ordre en 2015 : l’impératif retour de l’autorité

Edito de Nicolas Bay (22.01.2016), Secrétaire Général du Front National Le Figaro révélait cette semaine que, selon le registre statistique du ministère de l’Intérieur, plus de 30 000 faits de « violences à dépositaires de l’autorité » ont été constatées en 2015, soit une moyenne de 84 agressions par jour ! C'est 2 300 agressions de plus que l'année précédente. Commentant ces chiffres, le secrétaire général du syndicat policier Synergie Officiers pose clairement le débat : « le problème de fond est celui de l’autorité de l’État, car celle-ci n’est pas affirmée par une réponse pénale adaptée ».

Par |2016-01-22T19:37:18+02:0022 janvier 2016|Tribunes libres|

Banalisation de l’extrême violence chez les mineurs : la triste confirmation dans un collège d’Arras

Communiqué de presse de Steeve Briois, Maire d’Hénin Beaumont, député européen et vice-président du Front National La nouvelle a provoqué l’effroi des Arrageois: deux élèves scolarisés en classe de cinquième ont tenté d’immoler un de leurs camarades en l’aspergeant du liquide d’un bidon, pensant qu’il contenait de l’essence. La police a également confirmé que de violents coups de poing ont été administrés à la victime, la laissant dans un très grave état de choc tant physique que psychologique.

Par |2016-01-22T14:50:24+02:0022 janvier 2016|Communiqués|