Les fourberies d’un système aux abois

Edito de Steeve Briois (13.04.12), Secrétaire Général du Front National Les suites de l’affaire Cahuzac et les contorsions médiatiques pour tenter d’y associer le seul mouvement n’ayant jamais trempé dans les magouilles politico-financières sont à la fois grotesques et pathétiques.

Par |2013-04-13T18:52:58+02:0013 avril 2013|Tribunes libres|

Hier « Libé » faisait du sous Médiapart. Aujourd’hui, Médiapart fait du sous « Libé »

Communiqué du service de presse Les « pseudos » révélations publiées aujourd’hui par Médiapart sur l’existence d’un compte en Suisse de Jean-Marie Le Pen ne sont que la resucée d’un article publié par Libération en 1999 qui, à l’époque, a été repris par toute la presse française. Il fut démontré à l’époque, il y a plus de 15 ans, que ce compte avait été ouvert dans le cadre d’un prêt accordé par UBS à la Société SERP dirigée par Jean-Marie Le Pen et ce de manière parfaitement légale comme le démontre le droit de réponse adressé à L’Express le 25 février 1999.( ci-joint )

Par |2013-04-10T11:01:14+02:0010 avril 2013|Communiqués|

Affaire Cahuzac : Marion Maréchal-Le Pen interroge le Premier ministre sur les menaces de Jean-Noël Guérini à l’encontre d’autres membres du Gouvernement

Mme Marion Maréchal-Le Pen interroge M. le Premier ministre sur les propos tenus par le sénateur et président du conseil général socialiste des Bouches-du-Rhône, Monsieur Jean-Noël Guérini, dans un entretien au Journal du Dimanche du 24 février dernier.

Par |2013-04-08T11:54:04+02:008 avril 2013|Interventions|

Affaire Cahuzac : l’extraordinaire indécence des socialistes et de l’UMP

Communiqué de Presse de Steeve Briois, Secrétaire Général Si le comportement de Jérôme Cahuzac a été proprement abject, ceux de ses congénères socialistes et de la fausse opposition UMP depuis hier ne le sont pas moins. Les socialistes nous ont habitués à ce petit manège : défendre l'un des leurs pour que le système ne leur explose pas au visage et le lâcher quand la culpabilité n'est plus dissimulable. Guérini, Dalongeville, Kucheida, et aujourd'hui Cahuzac : si leur responsabilité personnelle est évidente et d'une extrême gravité, elle ne doit pas occulter celle des socialistes et en particulier du gouvernement actuel.

Par |2013-04-03T13:27:50+02:003 avril 2013|Communiqués|

Marine Le Pen demande la dissolution de l’Assemblée Nationale

Communiqué de Marine Le Pen, Présidente du Front National Les aveux de Jérôme Cahuzac et les dernières révélations de l'affaire laissent penser que le gouvernement et l'Elysée savaient depuis plusieurs semaines que l'ancien ministre du Budget mentait, qu’il avait commis des faits hautement répréhensibles, et qu’il avait utilisé les services de son administration pour couvrir ses agissements. Il est inenvisageable que les plus hautes autorités de l’Etat n'aient pas eu connaissance de ces éléments.

Par |2013-04-08T09:34:44+02:003 avril 2013|Communiqués|