Devant son collège de Conflans-Sainte-Honorine, j’ai tenu à rendre hommage ce matin à Samuel Paty, professeur assassiné par un islamiste parce qu’il défendait la laïcité et la liberté d’expression.