Question écrite au Ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, sur la situation des cantines scolaires marseillaises

| Interventions - 21 janvier 2019
  • Stéphane Ravier

Question écrite de Stéphane Ravier, Sénateur

Le Sénateur rappelle que, depuis plusieurs années, les écoles de la deuxième ville de France font l’objet de nombreuses plaintes des parents, qui ne supportent pas, à raison, de voir leurs enfants étudier dans le froid, la canicule, la saleté, ou des locaux délabrés.

Le Sénateur informe le Ministre qu’une nouvelle étape a été franchie en ce mois de Janvier 2019, puisque la Municipalité a accepté, en accord avec le prestataire de services, l’entreprise Sodexo, que les entrées soient supprimées des menus scolaires. Arguant d’un accord avec la diététicienne de ladite entreprise, la Mairie affirme que cette décision a été prise pour “faciliter le travail des agents réquisitionnés” suite aux grèves successives des personnels de cantine, qui dénoncent le manque d’effectifs.

Le Sénateur rappelle au Ministre que ni la Mairie, ni Sodexo n’ont informé les parents d’élèves de manière adéquate, ni même diminué les tarifs des repas, alors même que cette situation est contraire au cahier des charges de l’entreprise qui stipule que les repas doivent être servis intégralement ou pas du tout. Des représentants de parents d’élèves affirment que la suppression des entrées résulterait en réalité d’un accord entre la Municipalité et l’entreprise, dont la trésorerie a subi les conséquences des grèves, et qui considère qu’elle doit diminuer ses coûts.

Le Sénateur aimerait connaître la position du Ministre de l’Education nationale sur cette pratique et savoir s’il estime normal que les enfants marseillais subissent, dans leur chair, la conséquence des conflits sociaux.

Par |2019-01-21T16:58:34+00:0021 janvier 2019|Interventions|

À propos de l'auteur :

Stéphane Ravier
Stéphane Ravier

Voir tous les articles de