Le gouvernement s’apprête à accueillir plusieurs dizaines de djihadistes « français » actuellement retenus dans les prisons turques et kurdes.

Selon un rapport sénatorial, 1 309 « Français » seraient partis en Syrie et en Irak pour combattre aux côtés de Daesh. Peut-on imaginer, demain, le gouvernement imposer le retour de plus de 1 000 djihadistes dans notre pays ? Alors que des milliers de places manquent encore dans nos prisons, que celles-ci permettent aux islamistes de recruter de nouveaux adeptes, comment accepter d’accueillir des ennemis de la France ?

En partant combattre aux côtés de l’Etat islamique, ces assassins ont déclaré la guerre à la France et à ses valeurs. Ils se sont eux-mêmes exclus de la communauté nationale. Ils ne sont déjà plus « français » et ne doivent plus être « français ».

Avec nous, exigez la déchéance de nationalité pour les djihadistes « français » !

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Je signe la pétition !