Communiqué de presse de Christelle Lechevalier, Député français au Parlement européen

Si la cause du bien-être animal est une juste cause, rien ne justifie l’extrémisme dans lequel versent certains végans. Agressions de bouchers-charcutiers, destructions d’abattoirs, incendies de ruches, sans compter les nombreuses violences verbales et physiques, ces nouveaux éco-terroristes installent en France un climat délétère.

La filière de l’élevage compte près d’un million d’emplois. Ces actions violentes menacent notre économie mais également nos libertés. Les Français restent jusqu’à preuve du contraire, et malgré l’avis d’une poignée d’activistes fanatiques, libres de leurs choix alimentaires.

Comme à chaque fois qu’elle s’empare d’un sujet, l’idéologie progressiste a accouché d’un monstre, bénéficiant de la complaisance médiatique et du silence coupable des politiques.

Christelle Lechevalier se joint à l’appel des professionnels de l’élevage qui demandent à nos dirigeants de prendre au plus vite les mesures nécessaires afin de rétablir l’ordre et la justice et de permettre à chacun de vendre et consommer de la viande en toute liberté.