Communiqué de presse du Front National

Le Président de la Polynésie française Oscar Temaru a passé un accord avec le PS pour transformer la primaire socialiste en référendum sur l’avenir institutionnel de ces archipels ainsi que pour une modification de leur nom.

Cette décision antidémocratique est une forfaiture dans la mesure où, en dehors du cadre républicain, un responsable d’exécutif et un parti politique prennent en otage les populations qui ne veulent ni voter socialiste, ni voter pour l’indépendance ou pour un quelconque changement de nom !

Au moment où le Sénat, représentant des collectivités locales bascule à gauche, le parti socialiste montre son vrai visage, celui du démantèlement national et républicain.

Le Front National demande au Gouvernement français de stopper cette mascarade qui viole la constitution et qui met en péril la concorde et la paix sur ce territoire de la république française.

Le Front National rappelle fermement que le maintien de la Polynésie Française dans le giron de la République française est une exigence démocratique et une volonté partagée par une immense majorité de Polynésiens.