Communiqué de presse du Rassemblement National

Sous la pression des manifestations, Emmanuel Macron se voit obliger de renoncer à la frénésie taxatrice de son gouvernement, et par là même aux contraintes budgétaires imposées par Bruxelles et Berlin.

S’il est encore trop tôt pour juger de l’impact réel des mesures annoncées, nous avons déjà une certitude : les agriculteurs, dont les revenus se sont catastrophiquement dégradés depuis dix ans, sont totalement oubliés par le président de la République.

Le maintien de l’augmentation de la redevance pour pollutions diffuses (RPD) devrait coûter, selon les syndicats agricoles, 100 millions d’euros aux exploitants français. Une véritable aberration qui ne pourra que fragiliser nos agriculteurs face à la concurrence féroce de leurs collègues des autres pays membres qui ne seront, eux, pas soumis à ce genre de mesures punitives.

L’argument écologique vaguement avancé pour justifier cette mesure inique ne tient pas puisque cette redevance concerne certains produits utilisés en agriculture biologique, que le gouvernement prétend par ailleurs encourager.

Ruinés par la dérégularisation du secteur, broyés par la concurrence déloyale qui en découle et brimés par les lubies écolos des derniers gouvernements, les agriculteurs doivent d’urgence être libérés de ce fardeau injuste.
Les députés RN ont déposé un amendement pour supprimer cette augmentation de la RDP du projet loi de finances pour 2019 étudié en deuxième lecture à partir de lundi.