Communiqué de Stéphane Ravier, sénateur des Bouches-du-Rhône

Le 28 avril 2019, boulevard Paul Claudel dans le 9ème arrondissement de Marseille, un chauffard sans permis, sous contrôle judiciaire, porteur d’un bracelet électronique et en possession de stupéfiants a tenté d’échapper à un contrôle de police. Après avoir percuté plusieurs véhicules lors de sa fuite, ce dernier a délibérément foncé sur les policiers municipaux.

En situation de légitime défense évidente, les fonctionnaires ont utilisé leur arme pour sauver leur vie. Le chauffard blessé a depuis été mis en examen par la justice.

L’affaire aurait dû s’arrêter là, mais c’était sans compter sur une décision scandaleuse du Parquet. Car si le juge d’instruction a retenu la légitime défense, nous apprenons la décision du parquet de Marseille de requérir le renvoi des deux policiers municipaux devant le tribunal correctionnel !

Je m’indigne de cette décision, et contrairement au Maire de Marseille et à son adjoint à la sécurité qui refusent de soutenir publiquement nos policiers marseillais, j’apporte tout mon soutien à ces hommes qui, après avoir risqué leur vie, risquent désormais la prison pour avoir seulement fait leur métier !

A Marseille, si nos forces de l’ordre manquent de moyens, elles sont formées, responsables et professionnelles. Elles ont toute ma confiance.

Je rappelle que j’ai déposé une proposition de loi au Sénat en mai 2019 afin d’instaurer la présomption de légitime défense pour les membres des forces de l’ordre faisant usage de leur arme dans l’exercice de leurs fonctions. C’est la police qui doit être protégée, plus les voyous !